Histoire

Visiter Hacienda Zuleta, c’est faire l’expérience de quatre siècles d’une Histoire riche de traditions précolombiennes, espagnoles et équatoriennes. Cette Hacienda offre une incomparable tranche de culture du pays.

Période pré-Inca et Inca

Les premiers habitants de la région de Zuleta étaient les pacifiques Caranquis, une civilisation agraire prospérant depuis 800 ap. J.C. sur ces terres riches en sols volcaniques, jusqu’à l’arrivée des guerriers Incas à la fin des années 1470. Sur les terres de notre Hacienda se trouvent 130 tertres caranquis construits aux alentours de 1200 ap. J.C. Ces monticules de terre étaient nécessaires pour protéger habitations, abris et temples de l’humidité du sol. Malgré une lutte héroïque de quarante ans contre les Incas, les Caranquis furent finalement défaits, conquis et réduits en esclavage. Mais l’occupation Inca fut brève. En 1534, le dernier roi Inca, Atahualpa, fut capturé et assassiné par le conquistador espagnol Francisco Pizarro, menant l’empire Inca à l’effondrement et à la merci des vassaux de la couronne espagnole assoiffés de nouvelles terres. Cette transition entre différents groupes culturels dominants en Equateur fait partie intégrante de la culture du pays.

L’occupation jésuite

A la fin du 16e siècle, le roi Charles-Quint aurait légué la région de Zuleta aux Jésuites qui instaurèrent leurs méthodes espagnoles de productions agricoles et animales, changeant profondément la culture agricole équatorienne dans la région mais aussi dans tout le pays. Les années suivantes, un ‘obraje’ (petite filature de laine) fut crée. En 1691, le bâtiment principal de l’Hacienda, le grenier et la chapelle sont terminés et opérationnels.

Privatisation de Zuleta

Cependant, en 1713, sous la direction de Charles III, la propriété est confisquée et cédée à Canon Gabriel Zuleta qui entre ainsi en possession de sa dix-septième hacienda. Celle-ci devient alors connue sous le nom de Cochicaranqui de Zuleta. A la mort de Zuleta, la propriété revient à la famille Posse qui rendra à l’Hacienda sa grandeur du siècle précédent.

La famille Plaza-Lasso

Mais ce n’est qu’à partir de 1898, quand la ferme est vendue à Jose Maria Lasso puis transmise à travers deux autres générations à Galo Plaza Lasso, ancien président d’Equateur, torero et diplomate, que Zuleta retrouve sa prospérité en tant qu’hacienda productrice. Paysan dans l’âme, Lasso était un ardent supporter de l’agriculture moderne et fut le premier à importer des vaches Holstein, des graines sélectionnées et des tracteurs en Equateur, changeant ainsi les pratiques agricoles. Zuleta était son fleuron, l’endroit où toutes ces technologies étaient exposées. Récemment, les portes historiques de cette hacienda sans pareille furent ouvertes aux visiteurs à la recherche de cuisine équatorienne faite maison, d’Histoire, de randonnées pédestres ou équestres et de découverte de la Nature.

Paste your AdWords Remarketing code here Get Our Newsletter!